» Emploi - Formation » Une économie soucieuse de l’emploi et de l’environnement
 
Mis à jour le mardi 17 octobre 2017 

 
CIEP-MOC
MOC logo vie fémininie logo equipes populaires logo JOC logo CSC logo mutualite chrétienne
 

Une économie soucieuse de l’emploi et de l’environnement

 

Le MOC souhaite la poursuite du soutien public au redéploiement de l’activité économique répondant aux contraintes environnementales les plus porteurs d’avenir. L’écoconstruction (bâti neuf ou rénovation), l’isolation thermique, les transports doux et collectifs, la fabrication d’énergie renouvelable, la gestion des déchets, etc. doivent faire l’objet d’une attention particulière dans la mesure où ces secteurs permettent de répondre à des besoins impérieux en termes de logement, d’aménagement du territoire, de qualité de l’air et de respects des critères de Kyoto. Tout en créant des emplois non délocalisables, ils permettent en effet d’alléger la facture énergétique des ménages - tant du point de vue financier qu’environnemental.
Par ailleurs ce secteur doit faire l’objet d’attentions et de mesures particulières afin d’intégrer davantage de travailleuses (de nombreux métiers des secteurs de la rénovation et des technologies « douces » requièrent des compétences particulièrement développées par les femmes).
Quant aux activités industrielles traditionnelles, le MOC plaide pour un soutien à leur modernisation écologique et à leur insertion équilibrée dans le tissu urbain.

Soutenir la reconversion des travailleurs des entreprises polluantes.

L’aide de la Région doit contribuer à développer une économie locale et durable. Notamment en soutenant des entreprises du secteur secondaire (généralement des P.M.E.) développant la production et la distribution de biens pour le marché local. D’un côté, il s’agit de soutenir des pôles d’excellence qui intègre la réalisation de l’égalité entre hommes et femmes. De l’autre, il s’agit de permettre au secteur informel de proximité, fort développé à l’ouest de la ville de progressivement se rapprocher des normes du secteur formel. A terme, toutes devront obéir à la réglementation du travail et de la législation sociale.

Une politique dynamique d’information en matière d’aides à l’emploi, à l’expansion économique et à la protection de l’environnement doit être poursuivie à l’initiative de l’Agence bruxelloise de l’Entreprise, en particulier vers le secteur évoqué ci-dessus.

Les secteurs à forte intensité de main-d’œuvre, tels que l’horeca, le tourisme, le non-marchand (en particulier la petite enfance, l’enseignement, la formation et la santé physique et mentale), les transports publics doivent bénéficier d’une attention prioritaire des pouvoirs publics. En particulier, le choix délibéré d’une politique de soutien au maillage économique et commercial de la ville, favorisant le commerce de proximité et le circuit court tout en veillant à améliorer les conditions de travail et salariales (sur le modèle d’Atrium) plutôt que les projets pharaoniques reposant sur une conception dépassée de la ville, ne fût-ce qu’en termes de mobilité (cf plan de développement international).

Pour réaliser ces objectifs, la Région doit disposer de moyens suffisants ; aussi le MOC plaide-il en faveur d’une objectivation des surcoûts engendrés par l’utilisation des services et infrastructures publics bruxellois par les personnes ne résidant pas dans la Région et la mise en place de mécanismes permettant de financer le différentiel.

Il souhaite aussi l’abandon du dogme de la réduction des taxes, qui a marqué la législature passée et fragilise la Région en la rendant trop dépendante de rentrées fiscales liées à la bulle immobilière.

Dans l’adjudication de marchés publics, le MOC souhaite que la Région introduise des critères concernant la mixité sociale concernant l’accès à l’emploi des travailleuses et des travailleurs-ses d’origine étrangère aux clauses sociales imposées à l’exécution de ces marchés.

Retour Emploi - Formation

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mardi 17 octobre 2017 
soutien