» Logement Urbanisme » Projet de ville
 
Mis à jour le mardi 17 octobre 2017 

 
CIEP-MOC
MOC logo vie fémininie logo equipes populaires logo JOC logo CSC logo mutualite chrétienne
 

Projet de ville

 

Dans le domaine du logement :
* par la production de logements de 3 chambres et plus.
Soutien à l’accès des particuliers à la propriété pour les petits et moyens revenus.
Révision des honoraires des notaires à l’occasion de l’achat du 1er logement.
Etablissement d’un plan à 5 ans pour favoriser et accompagner l’installation à Bruxelles d’un maximum d’agents des services publics bruxellois.

Dans le domaine du travail et de l’économie :
Maintenir et développer des espaces accueillant des emplois du secteur secondaire y compris au sein des quartiers habités afin d’assurer le travail des habitants (et en particulier des jeunes et des femmes) et de donner à la Région une base économique diversifiée.
Les plans, les investissements publics de toute nature, les règlements d’urbanisme et ceux pris dans le cadre de la législation sur l’environnement, les opérations de rénovation urbaine et de protection du patrimoine, doivent garantir à court et à long terme les espaces physiques nécessaires.
Devant la diminution constante de la part des travailleurs bruxellois dans l’emploi offert dans la région bruxelloise (aujourd’hui ± 45%) et face au chômage régional très élevé, mise sur pied d’une concertation employeurs, syndicats, gouvernement en vue de développer une économie locale durable, notamment dans le secteur tertiaire de proximité (service aux familles, à la petite enfance, écoles de devoirs, action sociale…), l’agro-alimentaire, l’habillement, l’Horeca, la construction, la culture. Le redéploiement de l’activité économique dans les secteurs environnementaux (éco-construction/rénovation, production décentralisée de l’énergie : chauffage urbain, cogénération…) est selon nous porteurs d’avenir.
Soutien et promotion de l’économie dite de fonctionnalité (substitution de services aux produits : ex. on a besoin d’un service de mobilité et non d’être propriétaire d’une voiture). Cela suppose le développement des services de maintenance (faire durer les machines, les produits…réduire la consommation de matière et d’énergie) ce qui va dans le sens d’une relocalisation de l’emploi (réparer ici au lieu de faire produire en Chine). La ville devient dans cette perspective un gisement de ressources et de richesses.

Retour Urbanisme et aménagement du territoire

Retour logement

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mardi 17 octobre 2017 
soutien