» Sante-Social » D- Les modes de vie - Le logement
 
Mis à jour le lundi 18 septembre 2017 

 
CIEP-MOC
MOC logo vie fémininie logo equipes populaires logo JOC logo CSC logo mutualite chrétienne
 

D- Les modes de vie - Le logement

 

Organiser de manière concrète une transversalité entre les administrations ou services utilisés par les personnes handicapées vivant sur le territoire bruxellois.

Nous attendons que tous les services offerts à la population soient accessibles aux personnes handicapées, en ce compris les sites Internet publics.

Des mesures doivent être prises pour endiguer la pénurie d’interprètes en langue des signes afin que l’offre puisse répondre aux différentes demandes tant pour la vie quotidienne que professionnelle des personnes sourdes ou malentendantes.

Nous proposons de lier tout octroi de subvention publique qui porte sur des aménagements immobiliers au respect de la législation et en particulier du titre IV et VII du RRU.

En ce qui concerne les travaux d’adaptation du logement il faut que la personne handicapée ait la possibilité de faire appel à un agent spécialiste pour accompagner le projet (avec ou sans architecte) ; afin de développer ce service et que l’offre puisse correspondre à la demande, nous demandons la création et le financement d’agences conseil ou associations en région bruxelloise.

Des initiatives telles celles de SOLIVAL BW, qui offrent des conseils pour l’aménagement du domicile et la recherche d’aide techniques doivent pouvoir être soutenues financièrement, s’adressant à un public fragilisé par essence.

Une étude doit être menée afin d’évaluer l’adéquation entre les montants remboursés par le PHARE dans le cadre de l’aide matérielle et le coût de ces aides pour la personne handicapée.

Poursuivre le développement de la formation de tous les intervenants (bâti accessibilité et mobilier).

En matière de construction, nous demandons que les projets de création de nouveaux logements prennent en compte tous les types de logements en vue de privilégier un mélange de logements sociaux (rendus adaptables), de logements privés et de logements AVJ (Aide à la Vie Journalière) privilégiant leur implantation dans les quartiers biens desservis en services collectifs.

Nous demandons l’établissement d’une programmation pluri-annuelle d’ouverture de nouvelles places en centres de jour et d’hébergement pour faire face aux besoins non couverts (priorité accordée aux personnes en situation de grande dépendance).

Retour personnes handicapées

Retour Santé - Social

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le lundi 18 septembre 2017 
soutien