» Sante-Social » Accueil Santé-Social
 
Mis à jour le lundi 18 septembre 2017 

 
CIEP-MOC
MOC logo vie fémininie logo equipes populaires logo JOC logo CSC logo mutualite chrétienne
 

Accueil Santé-Social

 

Nous sommes persuadés que les questions « santé-social » ne pourront être améliorées que dans un contexte global, qui prendra en considération tous les aspects de la vie des bruxellois, avec leurs spécificités. L’importance de prendre en compte l’ensemble des déterminants de la santé reste. Les évolutions socio-économiques le démontrent. Dans ce contexte, il ne faut pas négliger l’impact des rôles sociaux spécifiques sur la santé des femmes. Les rôles multiples qui leur sont dévolus les exposent plus que d’autres à des problèmes de santé. Ces effets sont accrus lorsqu’il s’agit de femmes monoparentales.

Par ailleurs, des incertitudes institutionnelles planent concernant l’organisation solidaire de la Sécurité sociale et ce tant en Belgique qu’au niveau Européen :

Devenir institutionnel de l’Etat où l’on parle de « paquets de compétences » et où l’on connaît les ambitions régionalistes des uns et des autres.
Injonction de la CE pour que l’Etat belge adapte la législation sur les mutualités, pour que celles-ci s’ouvrent à la concurrence.
Débats ouverts à propos des budgets, financements régionaux, alors que l’explosion de la bulle financière continue à faire des dégâts.

L’action sociale et sanitaire évolue, dans sa vision, dans les faits. Nous avons franchi des caps, poussés par nombre d’évolutions sociétales.

Pour inverser la tendance et « pousser » l’évolution de la société il y a la volonté de concrétiser avec la société civile et avec le politique, une série de mesures concrètes. C’est l’objet des présentes revendications.

Elles croisent, au-delà des aspects purement socio-sanitaires, les questions et enjeux spécifiques bruxellois : logement, paupérisation et accès aux soins emploi et formation, mobilité. Dans ces questions et enjeux, il ne faut pas négliger la double inégalité que subissent les femmes :
Ainsi leur carrière, leur autonomie financière et leurs salaires sont freinés par la prise en charge de la santé des membres de la sphère familiale ;

Le manque de services collectifs qui offrent l’accès aux soins en fonction des revenus, renvoie aux femmes plus précaires, la charge d’assumer financièrement l’ensemble des coûts.
* L’accès à la santé, aux soins et aux bien-être est un droit pour tous.
* Ce droit doit s’exercer dans un modèle de solidarité : la Sécurité sociale concertée.
* Il ne peut être l’objet de marché, de confiscation par la sphère privée marchande : il s’inscrit dans sphère de l’économie sociale, du non-marchand.
* La politique sociale de santé gagnerait à plus de transparence, à plus d’automatisme dans son octroi et à plus de coordination.
* Il faut être attentif aux choix qui seront faits pour privilégier les politiques qui prennent en compte les besoins collectifs, en réponse aux évolutions, actuelles et à venir.


-  Nos revendications rédigées pour les élections régionales du 7 juin 2009


-  Extrait de l’Appel pour une région bruxelloise productrice d’égalité, de justice, de solidarité - Juin 2009

 
 

 
 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le lundi 18 septembre 2017 
soutien